Grand Canyon, Arizona/ USA

Deux milliards d’années ont été nécessaires pour créer cette merveille géologique. Témoignage grandiose de la puissance inéluctable de la nature. Lentement, l’eau, le vent, les variations de température, les forces telluriques ont construit ce sanctuaire.

 

Ce Parc Naturel est géré et protégé par le Ministère de l'Intérieur des États Unis d'Amérique, service des Parcs Nationaux, il est impératif de suivre la réglementation des Parcs Nationaux, entre autre il est interdit d'effectuer des prélèvements quels qu'ils soient, végétaux, animaux et minéraux. Tout contrevenant tombant sous le coup des lois fédérales des États Unis d'Amérique.

Le Grand Canyon s'étend sur un peu plus de 400 km, soit une surface de 5 200 km2. La plus grande profondeur est de 1600 m et sa plus grande largeur 30 km.

 

Le Grand Canyon est le meilleur exemple d'érosion fluviale. Le Colorado a coulé pendant des millions d'années comme aujourd'hui, en érodant son lit de plus en plus profondément.

 

Il y a 35 millions d'années, les montagnes Rocheuses (à l’est du Grand Canyon) se formèrent à la suite d’importants mouvements internes. A cette époque la région du Grand Canyon subit ce soulèvement et un plateau se forme, ce plateau est dénommé par les géologues Kebab. Il y avait alors deux fleuves qui coulaient non loin de l’emplacement actuel du Grand Canyon, l’un prenant sa source dans les Rocheuses et coulant à l’est du plateau et l’autre coulant du plateau vers l’ouest. Durant des siècles, le fleuve le plus à l’est se rapprocha de l’autre, creusant des canyons. Plus tard encore, ses eaux furent bloquées et s’accumulèrent pour former un immense lac à l’emplacement de l’actuel Painted Desert. L’autre fleuve coulait toujours sur le plateau, un de ses affluents finit par capter les eaux du premier et ainsi se forma le bassin du Colorado. Ce bassin formé il y a environ dix millions d’années est le début de la formation du Grand Canyon.

 

Depuis 1963, après la construction du barrage de Glen Canyon en amont du bassin, le Colorado coule à une vitesse d’environ 19 km/h, il transporte environ 80 000 tonnes de limon et de sable chaque jour, érodant son lit en l'approfondissant. Avant 1963 il charriait 500 000 tonnes par jour allant même jusqu’à 27 000 000 de tonnes lors de fortes crues. Autant dire que de telles quantités de matériaux constituaient un outil abrasif de terrassement d’une puissance phénoménale usant la roche sur son passage.

 

Le Grand Canyon est très large, 14 km en moyenne, il s’élargit et des canyons secondaires se forment, ciselant ainsi le paysage en pics, tables, dômes et buttes, sous l’action de divers phénomènes tels que le vent, la pluie qui entraîne les particules les plus petites, le gel qui fait se dilater l’eau infiltrée faisant ainsi éclater la roche, la végétation dont les racines s’insinuent dans les failles et qui en grossissant ont une action similaire à celle du gel.

L'Association d'Histoire naturelle du Grand Canyon décrit ainsi son histoire géologique :

"Le précambrien antérieur (2 milliards d'années) : à cette époque, une mer recouvrait la région. Le sable et la vase se sont déposés au fond en couches horizontales, qui furent recouvertes par la lave des volcans. Ces sédiments se sont entassés et leur épaisseur est devenue importante. L'énorme pression créée par cet entassement les a transformés en grès et argile schisteuse. Plus tard, de puissants mouvements à l'intérieur de la croûte terrestre les ont cassés tout en les soulevant très lentement. Une chaîne de montagnes s'est ainsi formée. Mais la pression et la chaleur qui ont accompagné la formation de cette chaîne étaient telles que les grès et les argiles schisteuses se sont métamorphosés en schistes. En même temps que s'élevait cette chaîne, l'érosion naturelle commençait son travail destructeur. L'eau courante, l'action des plantes, le gel ont inlassablement érodé des montagnes pendant des centaines de millions d'années jusqu'à ce qu'il ne reste plus que de petits mamelons mesurant quelques mètres de hauteur. A ce moment, la terre a commencé à s'affaisser et bientôt la mer recouvrait de nouveau la région faisant disparaître toute trace de montagnes. Le premier chapitre de l'histoire géologique de notre terre était commencé.

 

Dans cette mer peu profonde, des sédiments ont encore une fois commencé à s'entasser, centimètre par centimètre, pour former les roches du précambrien postérieur. L'accumulation de ces sédiments a atteint une épaisseur d'environ 3660 m et, dans ces roches, nous trouvons des traces de la première forme de vie au Grand Canyon: une plante primitive semblable à l'algue qu'on peut trouver de nos jours sous forme de mousse verte sur les étangs. A leur tour, ces roches ont été brisées et soulevées pour former une série de montagnes composées de gigantesques blocs chaotiques. Ces montagnes ont été encore plus érodées que les précédentes et aujourd'hui ces roches ne se trouvent qu'en de rares endroits du canyon. Encore une fois, la terre s'est effondrée et la mer a tout recouvert, mettant fin au précambrien postérieur.

 

Du bord de la gorge au sommet du Grand Canyon, on trouve les roches de l'histoire géologique de notre terre, le paléozoïque. Pendant cette période, la mer a inondé à plusieurs reprises la région en y déposant de la vase calcaire dans laquelle ont été préservés des fossiles, des limaçons de mer, des coraux, des dents de requin et toutes sortes de coquillages. Entre les périodes d'immersion, les grands fleuves qui coulaient dans la plaine ont déposé des couches de vase rouge contenant des fossiles de plusieurs espèces de plantes terrestres. Puis le climat est devenu très sec et d'énormes dunes de sable ont envahi toute la région. Elles se sont stratifiées et aujourd'hui on reconnaît très facilement leurs couches soufflées par le vent dans les grès éoliens du Coconino. Pendant toute cette période, les formes de vie se sont multipliées, en se développant d'abord dans la mer, ensuite sur terre. Quand elle a pris fin, il y a 250 millions d'années, le sommet du canyon composé de calcaire de Kaibab se trouvait au niveau de la mer, alors qu'aujourd'hui il s'élève par endroits jusqu'à 2740 m d'altitude.

Pendant le Mésozoïque, une couche de roche recouvrit toute la région du Grand Canyon sur une épaisseur de 1 525 à 2 440 m; mais elle a été presque complètement érodée. De nos jours, il n'en reste plus que quelques îlots, comme le fameux Mont des Cèdres à l'est du promontoire de Desert View. Il est composé de roches sédimentaires déposées à l'époque des grands dinosauriens.

 

A la fin du mésozoïque et pendant tout le Cénozoïque, la région du Grand Canyon était bien au-dessus du niveau de la mer. Les roches les plus impressionnantes de cette époque sont les volcans dont tout l'Arizona septentrional est parsemé. C'est l'âge des mammifères et de l'homme, bien entendu, mais l'événement le plus important de l'ère cénozoïque a été le creusement du Grand Canyon. "

Cette fiche est une première approche sur le sujet. Si vous souhaitez en savoir+, nous vous invitons à visiter le site de J.J. Chevallier minéralogie.fr

HORAIRES

Mardi au Samedi de 11 h à 19 h

Vous pouvez aussi nous retrouver sur facebook :

Actualités

Nouveautés...

Suite au réapprovisionnement de début d'année, les nouveautés sont arrivées au magasin et installées en rayons.

Nous vous proposons un choix très varié de nouveaux minéraux, que ce soient des géodes d'améthystes aux cavansites, en passant par les météorites ou de nouveaux animaux en malachite...

Voici quelques exemples de ces nouveautés en images...

Autres Nouveautés

Les Géodes d'Améthyste...

Divers...

Artisanat Amérindien...

Et encore plein d'autres beaux spécimens de minéraux, venez vite les découvrir au magasin !

Lecture

Un nouveau livre magnifique et très instructif, pour tous les passionnés.

Roches et Minéraux du Monde

Pour les passionnés de géologie, qu'ils soient amateurs ou un peu plus...

A découvrir dans la rubrique "Librairie"

Sous les projecteurs

Stibine sur Calcite rose

Calcite à âme sur Quartz

Calcite orange

Calcite Orange

Grenats et épidote sur schorl

Vous pouvez aussi nous retrouver sur facebook :